INFORMATION POUR LES ÉTUDIANTS DE L’UNIVERSITÉ D’OTTAWA

Le PCC est partenaire de l’Université d’Ottawa pour offrir à ses étudiant·es une opportunité singulière d’oeuvrer auprès d’avocat·es et de parajuristes pour servir la clientèle du PCC. Le cours du PCC est offert aux étudiants de deuxième et troisième année en droit, et s’étale pour une période de 11 mois, de mai à avril chaque année. Le processus d’inscription pour la cohorte Mai 2021 – Avril 2022 est présentement ouvert.

Pour poser votre candidature, veuillez envoyer curriculum vitae et lettre de motivation par courriel électronique au [email protected] avant 16h30 le 26 février 2021.

Les étudiant⸱es intéressé⸱es peuvent nous contacter pour davantage d’information.

Le PCC est également partenaire du Réseau National d’Étudiant(e)s Pro Bono. Chaque année, nos étudiants bénévoles du PBSC effectuent de la recherche afin de développer et présenter du contenu légal au public à des fins éducatives. Le processus d’inscription pour nos projets de 2021-2022 débutera en Septembre 2021.


Ce programme devrait être d’intérêt particulier pour les étudiant.e.s qui travaillent ou désirent travailler dans le droit social, criminel, administratif et/ou constitutionnel, ainsi qu’aux étudiant.e.s désireux d’effectuer de la recherche et de la rédaction sur les droits socioéconomiques et l’accès à la justice.

Responsabilités des étudiant.e.s participant.e.s

Les étudiant.e.s sélectionné.es seront responsables de dossiers et offriront des services à leurs client.e.s assigné.e.s, le tout sous la supervision d’avocat.e.s pratiquant le droit criminel. Il est également attendu des étudiant.e.s qu’ils participent aux activités de sensibilisation et de diffusion du Programme, tel que l’organisation de sessions d’informations et de présentations destinés aux organismes communautaires d’Ottawa. Les responsabilitésdes étudiant.e.s chargé.e.s de dossiers inclus:

  • Participer aux sessions d’information et de rencontres approximativement un vendredi par mois;
  • Mener les rencontres avec les clients;
  • Rédiger et faire parvenir aux clients des conseils et de l’information juridiques;
  • Rédiger des arguments légaux et correspondre avec les procureurs de la poursuite pénale;
  • Comparaître en cour pour plaidoyers et procès;
  • Offrir de l’information juridique dans des milieux communautaires et lors d’événements communautaires;
  • Accomplir du travail de proximité avec nos partenaires communautaires dans l’optique de rendre nos services davantage accessibles à notre clientèle.

Le Programme est d’une durée de 11 mois se déroulant de Mai à Avril, et confère aux étudiant.e.s participant.e.s un total de 6 crédits universitaires. Plus précisemment, 3 crédits sont accordés pour une équivalence à un stage proposé par l’étudiant.e; et 3 autres crédits sont accordés pour le cours CML 2579 – Stage en accès à la justice, qui est dispensé lors de l’année académique.

Les étudiant.e.s choisissent le semestre (automne ou hiver) auquel s’applique la somme des 6 crédits.

Qualifications

  • Avoir de l’expérience ou un intérêt marqué pour le support aux populations vulnérables et aux groupes militants pour l’équité;
  • Être à l’aise à travailler dans des milieux opérant avec l’approche de réduction des risques
  • Posséder une excellente gestion du temps et des aptitudes organisationnelles;
  • La connaissance et l’usage du français et d’autres langues constituent un atout mais non pas un prérequis.

STATISTIQUES

De 2003 à 2020 le PCC a collecté plus de 1,300 contraventions portant notamment sur :

  • Camping illégal ($100)
  • Quêter sans autorité ($95)
  • Possession de boisson alcoolisé contrairement au Règlement sur les propriétés de la Commission de la Capitale-Nationale et la circulation sur ces dernières ($125)
  • Abandonner une matière d’une façon telle qu’elle deviendra vraisemblablement un détritus, contrairement à la Loi sur la Protection Environnementale de l’Ontario ($130)
  • Ne pas quitter un lieu contrairement à la Loi sur les entrées sans autorisation ($95)
  • Intoxication publique contrairement à la Loi sur les permis d’alcool (cette infraction peut mener à l’incarcération)
  • Infractions diverses sous les Règlements de la ville d’Ottawa, tel le défaut de présenter un titre de transport ($125)
  • Vendre près d’une autoroute ($150)